29 December 2016

Notre miam de Noël 2016

Comme de nombreuses familles, notre Noël prend forme en nos Noëls. Alors que durant de nombreuses années nous avons jonglé entre deux pays et différentes façon d'aborder le menu, en 2016 nous avons bénéficié des aléas des vies des autres qui leur ont tous fait préféré venir le célébrer chez nous en Belgique. Du coup, nous étions maîtres complets du repas, ce qui est un immense soulagement pour nos coeurs de véganes.


Nous avons commencé par une petite veille de Noël à nous quatre. La famille, c'est chouette, c'est grand, c'est important, mais notre petit noyaux est précieux, et nous avons ainsi célébré le solstice en décallé avec les petits V. Avant la ruée des adultes le lendemain, nous leur avons laissé choisir les modalités de la soirée. Après un apéritif avec cadeaux, c'est donc une purée de Noël et des Knaxxi qui nous ont nourri, suivis d'un gâteau au yaourt tout simple (recouvert d'une fine couche de pâte choco et de perles décoratives véganes trouvées chez Bioplanet). Simple, joyeux, parfait.




Pour le lendemain, comme nous allions être trop (treize), pour les quantités j'ai complètement paniqué. De plus, à un végétarien près, nous étions entourrés d'omnivores. J'ai donc essayé de trouver une formule qui convienne à tout le monde, donc des enfants qui doivent se coucher plus tôt. Comme souvent dans ces cas-là, je me suis rabattue sur la version buffet, qui permet à chacun d'aller à son rythme, de faire ses choix parmi plusieurs possibilités, et de varier les goûts. Et de s'asseoir où l'on veut pour manger, parce que de toute façon il n'y a pas treize places autour de notre table...!



J'ai commencé par piocher dans l'offre bruxelloise de fin d'année et commander des éléments à deux enseignes. À La Grainerie, je suis allée chercher une tarte potimarron et shiitakés, un pot familial de fromage de cajou à l'ail des ours, et un gâteau cru chocolat-noisettes-orange. Et à Vegasme, je suis passée récupérer ma toute première commande chez Bouche B, le colis réveillon. Celui-ci était composé de quatre bocaux avec un code couleur et leur légende pour identifier les quatre terrines ou rillettes:
- Terrine de courgette, potimarron au lait de coco
- Rillettes azukis aux shiitakés
- Terrine de patate douce, noix et moutarde rouge
- Rillettes de lentilles aux saveurs marines


Pour le reste du buffet, je me suis mise aux fourneaux. J'ai décidé de tenter une variation sur les jolies couronnes feuilletées que je voyais passer sur les réseaux sociaux. J'ai donc improvisé deux variantes: l'une au pesto de coriandre, mozzarisella et carpaccio Vantastic Foods, l'autre à la sauce pour spaghettis toute faite, origan et creamy risella. Le principe de la recette est très simple une fois les goûts choisis: sur une pâte feuilletée ronde, étaler la garniture, puis terminer par une seconde pâte feuilletée pour fermer le tout. Installer un verre au centre, couper des rayons, puis entortiller les rayons ainsi créés sur eux-mêmes. Et hop, au four.

Notre buffet a commencé très tôt pour durer longtemps: treize personnes dont plusieurs enfants, cela en fait des cadeaux et des découvertes. Nous avons donc ouvert les festivités vers 17h30 avec un très long apéritif. Du coup je l'ai fourni en conséquence: grissins au romarin, cubes de Wilmersburger, chips, feuilletés maison au pesto de coriandre et creamy risella (oui, en réalité une composition sur base de restes, donc!), olives, rondelles de spacebar Red Hot Chili Pepper. Puis nous avons offert, ouvert, ri et rêvé.


Les enfants se sont émerveillés devant leurs systèmes solaires à installer dans leurs chambres (ce quia été fait immédiatement grâce à leur grand-père), une boûte de créativité pour notre aînée toujours en train de dessiner, et un matériel de petit bricoleur pour notre cadet qui aime comprendre comment fonctionnent les choses - quitte à les détruire pour mieux les reconstruire... J'ai reçu principalement des livres, ce qui prouve que l'assemblée réunie me connaît bien - peut-elle aussi m'offrir le temps pour les lire? Mmh, peut-être pour mon anniversaire alors...


Pour la suite du buffet, rien de typiquement Noël, mais il y en avait à priori pour tous les goûts. Il y avait donc la tarte potimarron et shiitakés de La Grainerie, qu'il suffisait de passer un peu au four avec un filet d'huile d'olive. Les petits V m'avaient réclamés des croissants feuilletés à la saucisse de soja, j'en ai donc préparé des tonnes. Ici aussi c'est tout simples: pâte feuilletée, couper 8 triangles, poser une mini-saucisse de soja sur chaque triangle, ajouter un filet de ketchup, et rouler en croissants. Hop, au four, bis.


Qui a réussi à échapper aux photos: une salade de spirellis avec pignons grillés, tomates cerises en demis, roquette, et filet d'huile d'olive. Un mélange tout simple qui a toujours un grand succès car il est délicieux et très frais. La roquette, c'est magique. Il y avait aussi les couronnes feuilletés mentionnées ci-dessus, ainsi que du houmous avec crudités, et tortillas chips. Chez Orientalia j'avais aussi pris des mini-pizzas au thym - les enfants adorent alors que certains adultes les trouvent trop fortes, étrangement -, et une salade de boughour aux poivrons et tomates, plutôt relevée - et qui s'est également cachée de l'objectif.


Pour accompagner les terrines et rillettes de Bouche B, ainsi que le fromage de cajou de La Grainerie, nous avons proposé des toasts et du pain complet. Elles n'ont pas eu le succès escompté, alors qu'elles étaient délicieuses. Mais il faut avouer qu'il y avait vraiment beaucoup trop, et sans doute qu'au milieu de toute la finger food ça demandait trop d'intendance dans le bazar ambiant. La salade de pâte a elle aussi été délaissée lors de cette grande fête - mais tout le monde s'est rattrapé le lendemain.


Malgré un démarrage très tôt, les desserts sont arrivés tard, car tout ceci a pris du temps et tout le monde a bien profité de l'ambiance. En plus de l'incroyable gâteau cru de La Grainerie qui était à tomber, j'avais prévu des brownies maison, car des amis nous ont donné une recette infaillible et délicieuse qui plaît généralement à tout le monde. Pour les enfants qui peuvent être difficile j'ai ajouté des cupcakes basés sur la recette du gâteau au yaourt de Marie Laforêt, en ajoutant un carré de chocolat au centre pour attirer le gourmand et la gourmande.


Enfin, comme une bûche citron-meringue qui devait être amenée par des invités a subi un souci de recette aux quantités mal calibrées et qu'une commensale n'aime pas le chocolat, je suis retournée en cuisine au dernier moment (ou presque) préparer une gâteau amande-citron-vanille toujours du même livre de recettes. J'ai utilisé mon moule à kugel histoire de varier, et en piste. Ah oui, ma mère a aussi amené des truffes et des biscuits de Noël - qui ont également fui l'appareil photo, semble-t-il, mais pas les estomacs.


Inutile de dire qu'il y a eu des restes à ne presque plus savoir qu'en faire. Mais comme une grande partie de la famille restait chez nous deux jours avant de rentrer en France, c'était plutôt pratique. Ainsi, le repas du lendemain midi a été un deuxième round du buffet, et comme tout ceci a été chamboulé par une appendicite surprise dans la famille et un séjour à l'hôpital, il a été assez salvateur d'avoir des aliments tout prêts et de ne pas devoir en plus cuisiner dans le chaos. Pour le lendemain soir j'avais d'ailleurs préparé à l'avance du dahl de lentilles corail au curry et au lait de coco, et le sortir du congélateur quand tout le monde était assomé et affamé trop tard le soir a permis de redonner des sourires sur la fatigue.


Globalement, j'étais très contente de la formule adoptée et de la variété. Tout le monde semble y avoir trouvé son bonheur. Je ne peux que recommander les buffets quand il y a plein de monde et quand il y a des omnis, ce qui permet de proposer plus de variété et de ne pas s'enfermer. Enfin, pour les jeunes enfants c'est très pratique, leurs horaires n'étant pas souvent les mêmes que ceux des adultes, et leurs goûts généralement plus "simples". Je suis bien consciente que c'était sans doute une année exceptionnelle et que dès 2017 il faudra reprendre la route annuelle aux multiples arrêts de Noël, mais j'ai adoré la formule 2016, malgré la fatigue et l'organisation nécessaires. C'était - en dehors de l'appendicectomie inattendue d'une charmante future médecin qui s'en serait sans doute bien passé - un très joyeux Noël.

2 comments:

  1. Que de délices. Je rêve de pouvoir un jour m'attabler à un tel buffet. En attendant, serait-il possible d'en savoir un peu plus sur la recette de ces brownies ? On est toujours en quête du gâteau au chocolat parfait. Merci !
    catherine

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci!
      En ce qui concerne la recette des brownies, elle nous a été transmise par des amis et vient d'un livre de recettes végétales paru chez Larousse. Je ne la donne pas car elle n'est pas disponible librement, elle est sousmise à des droits d'auteur.

      Delete