19 September 2017

Les Petits Plaisirs #17

Youhou, y a-t-il toujours des gens qui passent par ici? Si le blog semblait être parti sans laisser d'adresse, il n'en est rien. Il est vrai qu'au vu de mon incapacité à le tenir à jour je me suis posé beaucoup de questions sur sa raison d'être, son orientation, sa place dans ma vie. Ces réflexions sont en train d'aboutir, et je vous en partagerai ici le résultat.

Pendant que cela termine de mûrir, voici quelques instantanés de nos miams et jeux de ces derniers mois. Dans le désordre.



Je n'ai pas encore parlé de ses fêtes et de ses joies, mais entretemps Mini V a atteint l'âge de toute une main: 5 ans.



À Elftopia nous avons découvert avec joie que l'un des foodtrucks présents était Just Like Your Mom: et hop: burger, kebab et brownie véganes, dank u wel!



Jouer en famille, c'est toujours un bonheur. Ici un vieux classique emprunté à la ludothèque: Labyrinthe.



Des glaces, des glaces, des glaces par milliers! Ce trop plein de sucré qui dit "vacances" aux papilles...



Une soirée entre femmes, un changement de lieu de dernière minute, et une hôtesse qui pense à toutes ses convives en prévoyant des salades à composer soi-même.



Une assiette de légumes grillés, une autre façon de dire "vacances".



En été, les anniversaires les plus divers se succèdent. Celui de la matriarche a convié de la crème chantilly de soja, du fait maison spécialement pour nous.



J'avoue, je déteste rester plantée sur la plage à ne rien faire. Je me suis donc vengée à coups de lectures, et malgré des petits-grands V qui courent partout, à terminer quelques lectures sans trop arroser les pages.

05 July 2017

Ai 6 angoli - pizzeria avec carte végane

Saint-Gilles a toujours été une de mes communes préférées. Tant d'univers s'y croisent, tant de jolis moments y ont eu lieu, tant de belles façades, d'oiseaux qui chantent, de joyeux bordel, d'animation, de mélanges et de sourires.

Et depuis plus d'un an, c'est aussi là qu'on trouve des pizzas véganes. La légende raconte qu'un végane du coin motivé a convaincu le chef de la pizzeria Ai 6 angoli de tester le concept en lui vantant les produits fournis chez Vegasme. Au fil des mois, la chose est devenue connue, affirmée, recherchée. Maintenant, il suffit de demander la carte végane pour recevoir le menu spécialement dédié avec une dizaine de pizzas.


Nous y sommes retournés dernièrement après un énième spectacle de Mlle V qui a terminé l'année scolaire avec des représentations en tous genres, ce qui outre la joie a entraîné un emploi du temps chaotique et une fatigue générale. Bref, pour nourrir des enfants trop tard et sans se prendre la tête, comme nous étions dans le coin, nous les avons emmenés chez Ai 6 Angoli en espérant que leurs papilles y trouvent leur bonheur.

Ils ont été conquis dès les morceaux de focaccia offerts en apéritif. Tellement d'ailleurs que je pense que Mini V préférerait avoir ça en grand la prochaine fois, parce que quelqu'un avait mis des méchants "légumes" sur ses morceaux de pizza - un scandale pour ce petit moussaillon.


Les enfants ont partagé une pizza avec saucisse et carpaccio de pommes de terre. Mlle V a dévoré sa moitié et l'a adorée. Pour être honnête, elle préférerait un peu moins d'huile la prochaine fois, mais sinon réclame de retourner à la pizzeria tout bientôt.
Comme il est possible de créer sa propre pizza sur base des ingrédients disponibles, je pense que la prochaine fois nous proposerons aux enfants d'adapter directement à leurs goûts du moment.


Mister V a pris la pizza que son fils ne supporterait absolument pas: à part la base tomatée au fromage végane, elle était composée exclusivement de légumes grillés ! aubergine, courgette, poivron, festival de couleurs et de goûts. Il s'est tellement régalé que je n'ai pas eu le temps de goûter. La prochaine fois, donc...


Quant à moi, j'ai été très heureuse de ma pizza fresca: morceaux de tofu, roquette et tomates cerise. La fresca a toujours été une de mes pizzas favorites, et cela faisait si longtemps que j'en avais dégusté une - vive le fromage végane et les pizzaioli qui savent ce qu'ils font, qui m'ont permis ce bonheur simple.

J'espère qu'ils ne ferment pas en été, j'ai déjà envie d'y retourner... Et bien entendu, toutes les pizzas sont disponibles à emporter.

rue de la Croix de Pierre 43
1060 Bruxelles

Horaires:
lundi de 11h30 à 14h30 
mardi, mercredi, jeudi, vendredi et dimanche de 11h30 à 14h30 et de 18h30 à 23h00
samedi de 18h30 à 23h00

04 July 2017

Les petits plaisirs #16

Après cette pause non préméditée mais nécessaire pour le blog, allez hop! Quelques petits plaisirs pour se remettre en selle - ah non, expression spéciste, zut. Bref, on reprend en douceur avec des petites photos...



Cheesecake cru au thé matcha, avec un Happy Ginger évidemment. Où ça? Mais à La Grainerie, bien sûr.



Banana bread aux pistaches & co chez Greenz Bio Bar, avec un smoothie vert bien frais.



Je participe rarement à des concours, je suis donc d'autant plus ravie d'avoir remporté ce roman grâce à Armalite de L'Annexe (et Le Rose et le Noir).



Boulettes de millet à l'ail des ours, tartare de courgette et crème de cajou, La Grainerie a encore inventé des délices...



...sans oublier leur incontournable pain de graines toasté et un savoureux pâté de sarrasin.



Au détour du dernier Peters et Schuiten, Revoir Paris, des petites phrases qui font du bien.


Commander un tiramisù au foodtruck Viva Vega Loving Hut, le garder pour le lendemain matin, et s'en faire un petit déjeuner avec des fraises locales. Breakfast of champions.

10 April 2017

Soirée Menu Next Door - Le futur Judgy Vegan

Le concept de Menu Next Door, qui permet à des particuliers de cuisiner des plats à emporter et aux autres particuliers de les commander comme du take away, est très séduisant. J'ai déjà reçu des petits flyers dans ma boîte aux lettres de la par de "chefs" locaux. Mais bien sûr, l'offre est généralement omnivore. Et puis les trois fées aux commandes du futur snack The Judgy Vegan ont commencé à en proposer. Et les dates, horaires, etc. ne nous convenaient jamais.

Enfin, jeudi dernier, un menu Vegan Comfort Food nous a fait de belles promesses: mac'n'cheeze, tarte épinards et tofu, brownies au beurre de cacahuètes. Les petits V étaient en stage, on était donc un peu plus cools côté horaires que lors des semaines d'école, j'étais en fin de batterie avant mes vacances, je n'avais donc pas envie de cuisiner et chercher des idées de repas, et les horaires proposés étaient très variés. Consultation de Mister V, qui a dit oui en deux secondes, et hop, nous leur avons commandé quatre portions. 


Quand je suis arrivée pour chercher les menus, il y avait du monde dans le vaste appartement. Une jolie faune végane come on les aime. Mais comme d'habitude, avec un Mini V surexcité qui menace de tout casser et a commencé à ouvrir des portes sans y être invité dès notre entrée, je ne pouvais malheureusement pas rester discuter et devais rentrer dans un endroit où la présence de Mini V serait moins destructrice. Soupir. J'ai quand même pu échanger quelques mots avec les trois initiatrices du Judgy Vegan et me réjouis de les revoir à d'autres occasions - qui c'est qui a encore oublié de demandé qui s'appelle comment, hein? Ahem.


Bref, ce qui vous intéresse ici n'est probablement pas l'éternelle gaucherie d'une introvertie mais plutôt la nourriture. C'était comment? C'était délicieux. "Méga-bon!", selon Mademoiselle V. Les pâtes étaient crémeuses à souhait: je les ai réchauffées à la casserole avec un mini fond de lait végétal non sucré comme recommandé. La tarte tofu-épinards à la sauce tomate avait un bel équilibre de goût tout en étant fine. J'ai adoré la version réchauffée au four (au hasard, j'ai fait 8 minutes à 150 degrés), et beaucoup aimé la version froide le lendemain.
Ah oui parce que les quantités sont très généreuses! Bien sûr, en prenant des portions pleines pour des enfants on sait qu'on aura des restes - et on compte dessus, d'ailleurs, pour nos lunchs du lendemain au travail. Mais ici, avec en base quatre menus pour deux adultes et deux enfants, on en a eu pour un repas du soir, deux repas de midi et un petit déjeuner (je mange salé le matin, la tarte était parfaite pour ceci). 


Quant au brownie... Il nous a d'abord impressionés physiquement: le plus grand brownie du monde! J'en ai partagé un pour les deux enfants et ils n'ont pas pu terminer leurs parts. Mais c'est très bien comme ça, car ce brownie était une véritable merveille, et nous a offert beaucoup de restes pour faire durer le plaisir. Un délice, dont je voudrais la recette pour épater les gens, et en même temps en profiter sans devoir le faire le rend encore meilleur. J'en ai partagé un avec ma collègue le lendemain, collègue totalement omnivore, et j'ai ri quand je l'ai vue se lever à la première bouchée pour aller fermer la porte afin de pouvoir gémir de plaisir gustatif en toute tranquilité. Je la comprends.

Tout ceci ne peut que nous réjouir encore plus de la futur ouverture du Judgy Vegan. Et en attendant, elles proposent un nouveau menu demain mardi (11 avril) intitulé Sissi impératrice goes vegan avec des schnitzels, de la salade de pommes de terre et, oh la la, du chocolat en forme de Sachertorte! Je pense qu'elles vont nous revoir très vite...

06 April 2017

Une échappée parisienne avec des burgers et du rire

Parfois, on s'échappe pour un petit tour de piste. Le week-end dernier, nous avons ainsi filé sur Paris, où se trouve de la famille côté Mister V. Comme souvent quand on a deux enfants, ou seulement un, ou même aucun, les choses ne se sont pas accordées à mes plans. J'avais envisagé un départ tôt matin suivi d'un trajet sans souci, pour profiter d'un repas de midi végano-parisien tranquille avant de vaquer à nos pérégrinations sur place.


Regardez-la, la mère de famille qui célèbre le premier jour de vacances scolaires de ses enfants sans se rendre compte que ça signifie que c'est, donc, le premier jour des vacances scolaires pour les autres aussi. Voilà. Nous avons donc cumulé un départ une heure et demie plus tard que prévu grâce au manque de collaboration total de la jeune génération qui profite du premier jour sus-mentionné pour ralentir, et près de 40 minutes d'embouteillages à la frontière.


Et bien tant pis et triple zut pour les pizzas véganes rêvées, nous avons grignoté dans la voiture. Surtout les petits. Et après avoir tourné quinze minutes pour se garer (oui, Paris en voiture depuis Bruxelles c'est n'importe quoi mais à quatre c'est moins onéreux, tout simplement), nous avons été au temple si souvent convoité: Un Monde vegan. Les enfants étaient ravis, ont tout de suite sélectionné des biscuits et chocolats pour leurs boîtes à collations et à anniversaire, et nous avons dévalisé les produits frais. Une véritable razzia.


Ensuite, nous nous sommes enfin rendus à notre point de chute familial, et avons sorti les enfants qui n'en pouvaient plus d'avoir été confinés toute la journée pour les emmener avec nos hôtes profiter du soleil dans les rues, courir dans un parc, glisser sur des toboggans, arroser les chaussures des gens avec du sable (oups), grimper sur des cordes et rire trop fort mais ça fait du bien.


Et puis, tout naturellement, nous les avons abandonnés. Ou plutôt, nous les avons confiés à leurs grands-parents et leur cousine ravis de les chouchouter - l'inverse était si vrai qu'ils nous ont à peine dit au revoir. Direction Hank Vegan Burger, dont Mister V m'avait dit du bien lors de précédentes visites et où je n'avais pas encore eu l'occasion de me rendre. Notre petite échappée de couple de 2017 n'a donc pas été un resto chic et romantique, mais nous a bien ressemblé.


Le principe: une base, un choix de versions, on commande au comptoir, on va s'installer et on nous appelle quand c'est prêt. Surprise: un samedi soir, plein de monde, et on a été appelés avant même d'arriver en haut des escaliers menant à l'étage! Une efficacité redoutable, donc.
La base: "un bun fait artisanalement sur Paris spécialement pour notre restaurant vegan, des tomates, des cornichons, des oignons, de la salade et du fromage végétal fondant". 


J'ai choisi de goûter L'Allumé: sauce barbecue, poivrons rouges et jaunes marinés. Mister V l'avait déjà testé et approuvé. Cette fois-ci il s'est jeté sur La Catcheuse: sauce moutarde et germes alfalfa. Et pous chacun des potatoe wedges en accompagnement. Les sauces sont libres et maison. Je n'ai pas eu le temps de mordre dans le sien, il n'a pas eu le temps de convoiter le mien. Nous nous sommes régalés en deux temps trois mouvements. Le seul reproche: c'est fort épais donc difficilement gérable pour les petites bouches (et peu photogénique, mais c'est un détail). J'avais très envie d'un dessert, surtout qu'ils sont maison aussi, mais je n'avais absolument plus faim. Je le regrette presque.


Pour poursuivre notre soirée, nous avons marché jusqu'à la Comédie des 3 Bornes. Des amis nous ont fait l'énorme gentillesse de passer nous dire bonjour pendant que nous attendions d'entrer, ayant appris que nous étions dans les parages. Petite papote sur le trottoir, avec deux enfants (les leurs, donc) tout cools pour une sortie si tardive à leurs âges. Puis ils nous ont quittés lorsque le spectacle de deuxième partie de soirée a commencé: Arnaud Demanche, le nouveau Schwarzenegger. La salle est minuscule, j'étais au premier rang, et devais lever les yeux pour regarder ceux qui jouaient à un mètre de moi. Malgré un humour à priori pas en phase avec le mien, j'ai passé un excellent moment et pleuré de rire à plusieurs reprises face à ce récit humoristique d'un jeune Versaillais qui rêve de devenir acteur à Hollywood, et est un véritable interprète né. Sa version des films français exagère juste assez et juste pas trop celle que j'ai en tête pour que j'éclate de rire rien qu'à y repenser, et ses scènes de vie adolescente sont absolument parfaites. Quant à Antigone, pièce qui a toujours été chère à mon coeur, elle prend ici un tournant inattendu. Pas de chance, c'était la dernière, mais il paraît qu'il y en aura encore au Point Virgule. Au cas où, n'hésitez vraiment pas...

29 March 2017

Les petits crowdfundings du moment

On ne compte plus les initiatives véganes qui voient le jour! Enfin si, on compte quand même encore un peu, on additionne, même. Et puisqu'on est dans les chiffres, maintenant que Lucifer Lives a réussi sa campagne et se prépare à nous tenter avec ses pâtisseries, voici ce que nos soussous peuvent soutenir en ce moment sur la scène végane locale - en poussant du nez jusqu'à Namur.

BurgerFresh est une petite Startup Belge qui fait ses premiers pas dans Namur. Notre principe de fonctionnement est simple, proposer des hamburgers 100% végans livrés à domicile afin de remplir trois objectifs: une alimentation saine et rapide, une diminution drastique des émissions de gaz à effet de serre et de la consommation d'eau ainsi qu'une action directe envers les animaux.
Deux burgers à la carte pour commencer: le classic et le chickpea. Rêvons que le concept fonctionne si bien qu'il se généralise à toutes les villes belges, non?




Que ce soit chez Veggi ou chez GreenMeow, nous entendons régulièrement les mêmes inquiétudes : la difficulté de faire un choix parmi tant de produits inconnus, la crainte de se retrouver avec un emballage ouvert sans en apprécier le contenu ou tout simplement le sentiment de ne pas savoir par où commencer...

Trève de larmes et d'inquiétude, hauts les coeurs, les chatons ! Avec la box, nous souhaitons remédier à tous vos problèmes. Enfin, presque tous.
Les box véganes ont commencé à se régulariser en France, mais les frais de port étaient complètement prohibitifs. Enfin une box végane belge, qui propose un mélange d'aliments, de cosmétique, de lectures et de surprises, à décliner suivant les différents choix de box. D'ailleurs, je suis hésitation...
[Ceci me rappelle que ça fait des mois que je dois parler ici de Veggi et de GreenMeow, mais soit, opérons dans le désordre.]



26 March 2017

Les petits plaisirs #15

Soirée entre amies au restaurant, essais culinaires familiaux (ce billet propose des tentatives réussies de deux membres carnivores de ma famille!), surprise positive dans le magazine de mon aînée, petite détente dominicale et autres adorables attentions, je n'ai pas manqué de petits plaisirs pour passer de l'hiver au printemps.


Une belle soirée au Dolma, dont le buffet végétarien est toujours délicieux et principalement végétalien généralement,  et qui mérite qu'un jour enfin je fasse un billet sur ce restaurant.



Des escargots / couques suisses / pain au raison maison, une expérience de mon père, qui ne devrait pas hésiter à la reproduire. C'était délicieux, un petit goût d'enfance en bonus.



Passage par le buffet du Grand Central et son principe appréciable qui permet de choisir de ne prendre que du végétarien (en payant moins, donc). Bien sûr, il faut trier, mais le choix végétalien était assez vaste pour me composer une bonne assiette.


Accro au gyros XL et au burger sauce tartare du foodtruck Viva Vega Loving Hut, j'ai enfin trouvé la force de sortir de mes habitudes, et goûté le spaghetti vegano - j'ai bien fait, je me suis régalée!



Ma fille découvre dans son Astrapi une BD qui montre lé végétarisme sous un angle positif...



Dans le cadre d'un dossier qui en parle de manière non orientée. On avance, on avance...



Mes adorables collègues ne veulent pas que je manque de sucre, et me ramènent plein (trop!) de biscuits et chocolats Veganz & co à chacune de leur visite en Allemagne ou en Autriche.



Un risotto au safran, des pignons, des brocoli al dente, et du poivre aromatisé... Un sans faute.



Du café latte (lait d'amande, lait de riz à la noisette, et... café, donc), du gâteau au citron et graines de pavot, et un bon livre.



Mes collègues ont encore frappé! C'est désormais devenu une tradition, lorsqu'un gâteau est amené pour fêter un anniversaire, la pâtissière (pas encore vu de pâtissier mais je garde espoir) prépare également une douceur végane à mon intention. Cette fois-ci, des mini carrot cakes. Mieux, mes autres collègues osent maintenant goûter aussi les options véganes et s'en régalent...



Une méduse à suspendre de la talentueuse créatrice Djoul. Impossible à photographier correctement avec mon appareil et mon manque de, euh, enfin voilà. Mais nous avons déjà reçu plein de compliments depuis qu'elle est suspendue au-dessus de notre table à manger. Une petite touche de merveilleux qui flotte dans notre quotidien...